Remise des prix à l’occasion des 30 ans des Victoires des Autodidactes à l’hôtel de Lassay

Victoires des autodidactes

Hôtel de Lassay – Mardi 14 mai 2019 à 20h00

SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI

Monsieur le Ministre, cher Martin Hirsch,
Mesdames et messieurs les Députés,
Mesdames et messieurs les membres du jury,
Mesdames et messieurs les lauréats,
Mesdames, messieurs,

Je suis heureux de vous rejoindre pour le moment tant attendu de cette cérémonie : la remise des Victoires des Autodidactes, et plus particulièrement du Prix national, que j’aurai l’honneur de remettre dans quelques instants.

Tous les parcours, toutes des aventures qui ont été présentées ce soir, ont, je crois un dénominateur commun : le désir d’entreprendre.

Qu’il s’agisse d’une agence qui révolutionne la communication sonore, d’une entreprise de marketing digital innovante, d’un festival aussi réputé que Garorock, du premier site de e-commerce spécialisé dans le sport, de solutions novatrices de rangement pour la maison ou de prestations techniques qualitatives pour des événements, toutes ces initiatives ont en commun le courage et l’audace de celles et de ceux qui les font exister.

Je me réjouis que ces autodidactes chevronnés, ces entrepreneurs déterminés se trouvent réunis ici, à la présidence de l’Assemblée nationale : c’est une extraordinaire concentration de talents qui a lieu aujourd’hui.
Avant de me tourner vers les lauréats, je veux donc saluer tous les autodidactes que compte notre pays – et croyez qu’ils sont nombreux – pour leur engagement, leur énergie, leur créativité.
Je veux m’adresser à ces femmes et à ces hommes qui, partout dans nos régions, créent, innovent, entreprennent.

Je veux saluer leur courage, leur dévouement ; l’aventure entrepreneuriale, si nécessaire au dynamisme de notre économie, est exaltante mais aussi semée d’embûches.

Elle est faite de réussites, souvent, de déconvenues, parfois, mais elle demeure toujours une aventure humaine et collective hors du commun.

Au nom de la représentation nationale, je tiens à les féliciter mais aussi à les encourager à poursuivre dans la voie de l’inventivité et de la création de
richesse.

Je tiens également à saluer les équipes du Harvard Business School Club de France et celles de Mazars, qui soutiennent ces initiatives depuis maintenant 30 ans.

Libérer l’énergie de nos entrepreneurs, leur permettre des parcours plus fluides et moins contraints, faire en sorte que les réussites priment sur les déconvenues… ce sont quelques-uns des défis de cette législature.

Des défis qui ne sont pas restés au stade de vaines promesses. En deux ans déjà, nous avons voté, à l’Assemblée nationale, la baisse de l’impôt sur les sociétés, la réduction des charges salariales et patronales sur les salaires, la simplification des dispositifs d’incitation à l’innovation ou encore la suppression du RSI.

Toutes ces mesures nous permettent de créer un contexte plus favorable, un environnement plus attractif pour nos entrepreneurs. Et nous en récoltons déjà les fruits : vous êtes tous ici l’incarnation de cette énergie libérée, de cette soif d’entreprendre, que nous voulons toujours plus vive, toujours plus ardente.

Évidemment, tout n’est pas encore parfait, et cette dynamique doit être confortée. Elle passera par la réforme à venir de l’assurance chômage, le soutien accru à l’innovation, le développement de la formation, initiale et continue, pour accompagner tous nos entrepreneurs, femmes, hommes, jeunes ou moins jeunes.

Les réformes déjà enclenchées et celles à venir permettront à nos autodidactes de rayonner en France, mais aussi en Europe – et je tiens à insister sur ce point, à deux semaines des élections européennes, dont l’issue
sera déterminante pour les forces vives de notre pays.

Ces réformes vont libérer l'économie française de ses carcans et de ses contraintes. Elles permettront, enfin, à nos start-ups, nos PME, nos ETI de se développer, de grandir et de prospérer.

Mais il est temps, maintenant, de me tourner vers nos six lauréats.

Je me réjouis de voir que de nombreux territoires sont représentés ce soir.

Monsieur Alain Coulas, Président d’ATS Studios, porte les couleurs de la région Auvergne Rhône-Alpes ;

Monsieur Ludovic Larbodie, Fondateur du festival Garorock, celles du Sudouest ;

Monsieur Gary Anssens, Président de Alltricks.com, celles de l’Île-de-France ;

et Monsieur Olivier Méril, Président de MV Group, celles – qui me sont si chères – de la Bretagne.

Le Nord de la France est doublement représenté, par Monsieur Giulio Epicureo, Fondateur de CIE Europe, et par Alexis Devillers, PDG du groupe Alive.

Cette rapide cartographie prouve, une fois de plus, que l’esprit entrepreneurial irrigue tout le pays, qu’il n’est pas l’apanage d’une caste ni d’un microcosme parisien qui fonctionnerait dans l’entre-soi.

Les talents, les bonnes volontés, les énergies sont partout et je sais combien la tâche du jury a pu être difficile.

Parmi tous ces acteurs, l’un deux a tout particulièrement séduit les membres du jury national. Il défie les GAFA et a créé « l’Amazon du sport » : en seulement dix ans, il s’est entouré de près de 140 collaborateurs et présente une incroyable croissance… J’ai l’immense plaisir de remettre le Prix national des Victoires des Autodidactes à…

Monsieur Gary Anssens, Président de « Alltricks.com ». Félicitations Monsieur.
Encore bravo à l’ensemble des lauréats et merci à tous pour votre attention. Je vous souhaite une excellente soirée à l’hôtel de Lassay, où je suis heureux et fier de vous accueillir ce soir.