Ouverture de la remise des prix de la 28e édition du concours des Trophées Éco Actions organisé par l’association Les Éco Maires

Discours lors de l'ouverture de la cérémonie de remise des trophées des éco-maires

Galerie des Fêtes - Mardi 12 mars 2019
Seul le prononcé fait foi

 

 

Monsieur le ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, 

Monsieur le Président de l’ADEME, cher Arnaud LEROY, 

Mesdames et messieurs les députés, chers collègues, 

Mesdames, messieurs, 

Je suis heureux de vous accueillir ici, pour la remise des Trophées Éco-actions et le concours des Outre-mer durables, organisée par l’association Les Éco-maires. 

C’est la 28e année consécutive que cette cérémonie a lieu ici, à l’hôtel de Lassay  si nous omettons la petite infidélité de 2003, quand vous avez tenté le Sénat : votre retour à l’Assemblée nationale montre que vous vous y trouvez bien et je m’en réjouis. 

Ainsi, ce partenariat entre Les Éco-Maires et l’Assemblée nationale va sur ses trente ans : en 1989 en effet, une cinquantaine d’élus avant-gardistes décidaient de créer l’association nationale des Éco-Maires, afin de s’engager sur les questions environnementales. 

On dit couramment que l’union fait la force et vous le prouvez puisque aujourd’hui, l’Association nationale des maires et des élus locaux pour l’environnement et le développement durables réunit, dans la plus grande diversité politique, près de 2 000 collectivités de toute taille, en métropole et outre-mer. 

Votre association est également active sur le continent africain ; et je salue du fond du cœur les représentants des pays avec lesquels vous agissez concrètement, à travers les outils de la coopération internationale : Algérie, Comores, république du Congo, Maroc, Sénégal. Vos bureaux secondaires, situés à Dakar et à Brazzaville, vous permettent de mutualiser les bonnes expériences par-delà les frontières internationales : l’urgence écologique, nous le savons, est un dossier qui doit être traité à l’échelle planétaire. 

C’est dans cet esprit que votre association œuvre pour la mise en place de programmes concrets, la formation des élus, le co-développement des territoires : elle le fait en fédérant des maires et des présidents d’intercommunalité qui ont choisi de placer les politiques environnementales et le développement durable au cœur de leur mandat. 

En ce lieu emblématique de notre République, je suis donc heureux de renouveler l’engagement de l’Assemblée nationale auprès des Éco-Maires, qui forment aujourd’hui le premier réseau national d’élus et de collectivités locales mobilisés sur les problématiques environnementales. 

Nous sommes ici devant les jardins de la présidence  d’où les pesticides sont depuis plusieurs années bannis  et, Monsieur le Président Guy GEOFFROY, vous pouvez voir pousser l’arbre qui avait été planté en 2015 avec votre association et Allain BOUGRAIN-DUBOURG, Président de la Ligue de Protection des Oiseaux – que je salue. 

Cette sympathique initiative avait été prise dans le cadre de l’action « Un arbre pour le climat » en 2015 : quelques mois avant la COP21 et la signature du Traité de Paris, des milliers d’arbres furent ainsi plantés, en particulier par les maires français, pour sensibiliser la population aux enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique. 

Depuis, la prise de conscience a eu lieu, du moins pouvons-nous l’espérer ; mais la transition écologique demeure un combat de tous les jours que l’Assemblée nationale est fière de conduire à vos côtés, pour atteindre les Objectifs mondiaux de développement durable. 

L’Assemblée s’efforce même d’être exemplaire : nos bureaux sont tous éclairés par des lampes à basse consommation, le tri sélectif est maintenant généralisé, le gaspillage alimentaire est combattu dans nos points de restauration collective.

Mais rassurez-vous : je ne suis candidat à aucun trophée. Je me contenterai du plaisir de présider pour la première fois cette cérémonie qui me donne l’occasion de vous rencontrer, vous les acteurs de la transition écologique au quotidien, vous qui transformez nos territoires : élus locaux et élus nationaux, représentants des associations nationales, grands témoins de la cause environnementale et parrains de cette cérémonie, Madame Laurence PARISOT et Monsieur Gautier DELPIA. 

À vous tous, je veux le dire : les actions exemplaires de nos collectivités sont gages de notre réussite collective, pour la transition écologique et énergétique, pour la préservation de la biodiversité. 

Nous connaissons le constat alarmant des climatologues, nous avons tous en tête ces chiffres effrayants : 40 % des espèces d’insectes en déclin, 41 % des amphibiens et plus d’un quart des mammifères menacés d’extinction, près de la moitié des récifs coralliens disparue ces trente dernières années… 

Non, l’urgence climatique n’est pas un vain mot : il faut agir et justement vos actions, chers lauréats, montrent que l’écologie doit faire partie intégrante de notre quotidien, dans tous les domaines de notre société, car elle est facteur de développement et garantie d’avenir. 

C’est pourquoi les Trophées Éco-actions valorisent l’innovation et l’engagement des collectivités territoriales de métropole et d’Outre-mer pour la transition écologique, en récompensant les actions les plus exemplaires. 

Grâce à ce concours d’utilité publique, l’engagement des collectivités locales pour la préservation de notre environnement est mis en valeur chaque année. 

Les élus, en effet, se trouvent en première ligne face aux problématiques climatiques et leur engagement reflète leur pleine prise de conscience de la menace environnementale, au même titre que celle des citoyens, parfois même en amont des gouvernements. 

Vous formez une association remarquablement engagée, au point que l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) vous a mandatés pour mobiliser les collectivités dans le cadre du prochain Congrès mondial de la Nature qui se tiendra en 2020 à Marseille. 

En attendant ce grand rendez-vous, je vous souhaite à tous une belle cérémonie, avec une pensée particulière pour les conseils municipaux des enfants, ici représentés aujourd’hui, qui eux aussi agissent pour l’environnement. 

Je vous remercie.